Gourcuff sur le départ ?

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Tête d'affiche du mercato estival de l'OL il y a un an et demi, l'ancien bordelais peine à donner satisfaction à l'ensemble du club. Dans un contexte où l'Olympique Lyonnais revoit sa politique économique à la baisse, le milieu de terrain pourrait bien plier bagage, et ce, dès cet hiver.

« Il nous faudra vendre deux à trois joueurs lors du prochain mercato », tels étaient les propos du Président Aulas il y a deçà quelques mois. Si le nom du premier joueur susceptible de quitter les Gones semble être celui de Cissokho, le second joueur lui pourrait bien être une surprise, ce serait Yoann Gourcuff. Arrivé il y a 15 mois des Girondins de Bordeaux contre un transfert avoisinant les 26 millions d'euros (22 millions d'euros plus 4 millions de bonus) le breton ne s'est jamais réellement imposé entre Saône-et-Rhône, et pour cause.


Seul contre tous :

« Timide », « introverti », « sensible », voilà quelques adjectifs qui pourraient décrire le caractère du joueur. Mais il semblerait qu'il le soit de trop. A presque un an et demi de vie dans le club, Gourcuff n’arriverait toujours pas à s’intégrer au club. Il s’entraîne souvent à l’écart du groupe à Tola Vologe et vit seul en dehors des entraînements et des matchs. Il faut dire que le joueur ne fait pas grand chose pour que ses coéquipiers l'aident. Un événement est passé assez inaperçue après le match de Ligue des Champions du 18 octobre dernier. Lors de sa sortie de terrain, le joueur à tout simplement « oublié » de saluer son remplaçant, Ederson, lui préférerant le joueur du Real Madrid, Kaka, avec qui il a joué au Milan AC. Ce petit geste anodin ne l'est pas, il dénote bien sa mise à l'écart, son mal être avec ses coéquipiers, et cela commence à en gêner plus d'un au sein du club.


Une concurrence rude :

Cet été, l'OL s'est séparé de son meneur de jeu Bosnien Miralem Pjanic pour plusieurs raisons. Si il y a la raison financière (son transfert a rapporté 11 millions d'euros et l'économie d'un salaire important) il y a aussi la raison du nombre de joueurs à ce poste. La nouvelle politique économique et sportive du club étant de promouvoir les jeunes du centre de formation, le club voulait faire une place, mais aussi donner du temps de jeu à Clément Grenier. Il fallait alors se séparer d'un, voire deux, joueurs évoluant à ce poste. Il semblait alors difficile de se séparer du breton qui était arrivé la saison dernière. Pourtant, les offres semblaient exister. Arsenal et Arsene Wenger se seraient renseigné. Les dirigeants Lyonnais ont alors décidé de céder Miralem Pjanic, qui réalisait pourtant un excellent début de saison et semblait enfin donner le rendement que l'on attendait de lui (passes décisives et buts). Dans le même but, Enzo Reale, jeune espoir du club Rhodanien a été prêté cette saison au club de Ligue 2 de l'US Boulogne CO. Lyon comptait alors avec ces deux départs, 4 joueurs pouvant évoluer au poste de N°8 : Yoann Gourcuff, Kim Källtröm, Ederson et Clément Grenier. Gourcuff et Ederson étant blessé, Rémi Garde a alors décidé de faire jouer le jeune Grenier, et ce fût une réussite. Après Gonalons, un nouveau jeune du centre de formation lyonnais semble sortir du lot. Allait alors se poser le problèmes des retours combiné d'Ederson et de Gourcuff. L'entraineur Lyonnais décide de miser sur Gourcuff. Après avoir inscrit son premier but de la saison (et son cinquième avec l'OL) face à Saint-Étienne les supporters croient en son retour. Le joueur semble retrouver quelques sensations. Mais au fil des semaines, on ne remarque pas de progrès, pire même pour le joueur, il souffre de la comparaison avec Ederson, lui aussi de retour de blessure. Le Brésilien a plus d'impact sur le terrain, donne plus de vitesse, de mouvement au jeu.


Nul n'est indispensable :

Ederson en jambe, Lisandro de retour, Rémi Garde a donc fait certains choix ce week-end en n'alignant pas Bafé Gomis et Yoann Gourcuff contre Auxerre. Si la raison de la mise au banc de l'attaquant est qu'il est très fatigué, qu'en est il du milieu de terrain français ? Avait il lui aussi besoin de souffler un peu? De retour de blessure à la mi-octobre, il venait d’enchaîner plusieurs matches en tant que titulaire. Alors qu'il commençait à laisser entrevoir beaucoup d'espoirs, il n'a ensuite pas convaincue. Et pour son entraîneur, l'international Français devra montrer plus pour ne pas à avoir à cirer le banc à nouveau « Yoann est dans le projet, il n’y a pas de débat là-dessus. Je ne condamne personne mais effectivement, j’attends un peu plus de Yoann Gourcuff. Mais je vous l’ai dit, c’est un joueur qui a enchaîné beaucoup de matches après une période de blessure assez longue et je suis bien loin de le juger définitivement sur cette série de matches. Il a soufflé un petit peu, on verra ce qui se passera par la suite ».Bien que son entraîneur déclare compter sur lui, on réfléchit pourtant des deux cotés à son futur départ. Le joueur ne serait pas contre un départ de l’OL dès cet hiver. « Le milieu de terrain international a affiné sa réflexion ces dernières semaines, il envisage de partir et ce, dès le mercato d’hiver si une bonne opportunité se présente » annonce RMC,qui ajoute que Gourcuff  «s’est d’ailleurs longuement entretenu avec son conseiller, Jean-Pierre Bernès, après le match de Ligue des champions contre l’Ajax, le 22 novembre dernier.». Coté dirigeants, Jean-Michel Aulas a déclaré il y a peu au Canal football club, que la vente du joueur n'était pas à l'ordre du jour, mais que si une offre venait, il l'étudierait « C'est un très grand joueur, qui a besoin de sensibilité pour s'exprimer. Je suis convaincu que ça va marcher la deuxième année (…). Lyon est un club pragmatique, tout chef d'entreprise doit prendre en compte les offres qui se peuvent se présenter. Quelquefois on les saisit car il y a un impératif à le faire. Lyon n'a pas d'impératif avec 100 millions de fonds propres ».

Un départ du Lyonnais semble pourtant plus proche que jamais. Quel club pourrait alors s'offrir un joueur qui touche pas moins de 400 000 € par mois ? Arsenal avait tenté sa chance cet été, et ils pourraient bien revenir à la charge, mais cette fois ci, sous forme de prêt avec option d'achat. Jean-Michel Aulas serait prêt à le laisser filer, à condition que le club acquéreur prenne en charge l'intégralité de son salaire. Pour l'OL, son départ serait l'occasion de réduire à nouveau la masse salariale du club. Après avoir « grillé » Pjanic, qui flambe aujourd'hui à la Roma, c'est au tour de Yoann Gourcuff de faire les frais du fantôme Juninho...

F.L.

Publié dans Transferts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Salle de Fitness Marseille 11/12/2011 22:04

Il aurait besoin de se relancer dans un autre club mais qui voudrait de lui dans la forme actuelle... à part l'imaginer dans un club comme Arsenal... mais ils n'ont pas besoin de joueurs à son
poste, donc il risque de rester au moins jusqu'à la fin de la saison.