Le miracle Lyonnais !!

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Dans le football, tout est possible, absolument tout. Tous les pronostiques éliminaient Lyon de la Ligue des Champions, et pourtant, avec une très large victoire à Zagreb (1-7) et le Real qui s'impose à Amsterdam (0-3), ce sont bien les français qui seront des huitièmes de finale.

Lyon - Zagreb 

Après l'exploit de Marseille hier soir qui s'est imposé à Dortmund 3-2 après avoir été mené 2-0, les supporters Lyonnais s'étaient pris à rêver d'un miracle. Mais quelle désillusion lorsque Rémi Garde donne la composition de son équipe. L'entraîneur Rhodanien n'aligne pas Reveillere, Cris, Kallstrom, Lisandro, Ederson... A cette annonce, on se dit alors que l'OL lâche la Champions League et se contentera de l'Europa League. Et à l'entame de la rencontre des Lyonnais, on se dit que cette hypothèse n'est peut être pas si éloigné de la vérité. Après tout, avec un petit pour cent de chance de passer, on peut envisager que Lyon se concentre sur le championnat et qu'ils se contenteraient bien de l'Europa League comme l'a sous entendu Jean-Michel Aulas.

 

Lyon tente en vain de mettre le danger sur la défense Croate, Lacazette se montre incisif mais ne permet pas à son équipe d'ouvrir le compteur but. D'autant plus que dans le même temps, à la 14e minute, le Real Madrid ouvre le score à l'ArenA d'Amsterdam par Callejon. Il faudra réellement un quart d'heure pour que l'OL rentre dans son match. Le premier tournant de cette rencontre aura lieu à la demie heure de jeu avec l'expulsion de Jerko Leko. L'ancien Monégasque écope d'un second carton jaune qui donne la supériorité numérique à l'OL à défaut de donner l'avantage au score. Et l'avantage au score, c'est Zagreb qui va l'obtenir par Kovacic à la 40e. Cissokho laisse passer Beqiraj qui frappe au but. Lloris repousse par deux fois les frappes Croates mais Kovacic suit bien l'action. Lyon réagit alors et inscrit dans la foulée le but de l'égalisation par Gomis sur un centre de Cissokho. (45e).

 

A la pause, Le Real Madrid mène 2-0 après le but d'Higuain à la 41e. Lyon qui éprouve des difficultés ne semble pas en mesure de profiter de la défaillance des Hollandais. Avec deux buts refusé pour Amsterdam pour des hors jeux imaginaire (Lodeiro 32e et Anita 35e), on sent pourtant qu'il pourrait se produire un miracle, mais que Lyon est en train de passer à coté.

Au retour des vestiaires, va s'en suivre dix minutes totalement folle. A la 48e, sur un corner de Gourcuff, Briand devie de la tête. Le ballon atterit sur le genou de Gonalons. Le cuir trouve le chemin des filets sans que le jeune milieu de terrain Lyonnais ne comprenne réellement ce qu'il se passait. Sur l'engagement des Croates, Briand intercepte le ballon, il sert Gomis qui pousse la balle alors au fond des filets. Lyon mène 3-1, le début du miracle. Il leur faut encore inscrire 3 buts pour passer devant l'Ajax. Trois minutes plus tard, Cissokho déborde sur son coté gauche et centre pour Gomis. L'attaquant Français ne se fait pas prier pour inscrire un quatrième but et son troisième buts de la soirée. Rémi Garde fait alors des remplacements qui montre le nouvel état d'esprit Lyonnais. Ils veulent croire en leur bonne étoile, d'autant plus que les minutes passent et le score n'évolue pas à Amsterdam. Lisandro remplace Lovren, Et l'attaquant Argentin ne tardera pas à faire parler la poudre. A la 65e, Lacazette le lance en profondeur. « Licha » pousse alors le ballon sous le ventre de Kelava. Il reste une demie heure pour que les Lyonnais inscrivent un but et se qualifient. Et cela ne va pas tarder à arriver, il faudra attendre cinq minutes. Gomis s'offre un quadruplé et un sixième but. La défense du Dinamo est apathique, ils ont clairement lâché le match. Avec un score de 6-1 plus le Real Madrid qui mène 2-0, la différence de buts entre l'OL et l'Ajax est de zéro. Lyon est alors qualifié, mais un but des Hollandais et Lyon se verrait éliminé. Alors les hommes de Rémi Garde poursuivent sur leur lancée. A la 76e, Briand est à la limite du hors jeu mais il profite de la déviation de Lisandro. Seul face à Kelava, Briand ouvre bien son pied et trompe le portier Croate. Lyon mène 7-1 et a désormais un petit matelas. D'autant plus que le Real Madrid inscrira un troisième but avec un doublé de Callejon (90e). Lyon jouera à la passe à dix pendant cinq minutes en attendant que l'arbitre siffle la fin du match.

 

  Clubs  J  V  N  D  bp  bc  Diff  pts
1 Real Madrid CF Real Madrid CF              6  6  0  0  19  2  17  18
2 Olympique Lyonnais Olympique Lyonnais 6  2  2  2  9  7  2  8
3 AFC Ajax AFC Ajax  6  2  2  2  6  6  0  8
4 GNK Dinamo Zagreb GNK Dinamo Zagreb 6  0  0  6  3  22  -19  0 

 

A l'entame de cette rencontre, Lyon ne croyait clairement pas en ses chances de qualification. Mais les faits de jeu aidant, les Lyonnais se sont pris à rêver et à se dire que c'était possible. Et le rêve devient réalité. Le club d'entre Saône et Rhône réalise là un des plus beaux exploits que la compétition ait jamais connu.

F.L.

Publié dans Ligue des champions

Commenter cet article

electricien paris 09/03/2015 09:01

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Salle de Fitness Marseille 11/12/2011 22:02

Nous avons eu le droit à un festival offensif de la part des Lyonnais... tout simplement le genre de match que j'espère revivre en Huitième de finales de Ligue des Champions... et après aussi
évidemment.