Lyon impuissant, Madrid surpuissant

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Ce soir l'Olympique Lyonnais n'a pas réussit à faire mieux qu'un match nul 0-0 face à l'Ajax Amsterdam. Dans un match qu'ils devaient absolument gagner les hommes de Remi Garde n'ont pas su trouver les moyens en eux pour inscrire ce petit but. Dans l'autre rencontre du groupe, le real Madrid à imposé sa loi en corrigeant 6-2 le Dinamo Zagreb.

Lyon impuissant, Madrid surpuissant

L’entraîneur Lyonnais ne disposant pas de son milieu défensif Maxime Gonalons, l'équipe évoluait dans une sorte de 4-2-4 avec un milieu composé des seuls Gourcuff et Källström. L’équipe semblait plutôt tournée vers l'offensive avec en plus Bastos, Briand, Lisandro et Gomis seul en pointe. En effet, Bafé Gomis jouait seul en pointe, Lisandro redescendant très bas récupérer le ballon. Et pourtant, c'est un match sans velléités offensive de la part des Lyonnais auquel nous avons assisté. Incapable d'accélérer le rythme, les joueurs d'entre Saône et Rhône éprouvait des difficultés face aux milieux de l'Ajax. Si Lyon se déclare avoir une équipe de jeune cette saison, que devrait dire l'Ajax ? Sur le plan technique, ce soir l'Ajax l'emporterait haut la main. Le Danois Eriksen à une nouvelle fois montré ce soir qu'il possédait une bonne technique balle aux pieds.

En terme de jeu, peu d'occasions dans ce match. Lisandro sera le premier à tenter sa chance à la 8e minute de jeu. Sa frappe enroulé des 20 mètres est repoussé des deux poing par Vermeer. Il faudra attendre presque demie heure avant de ne revoir une réelle occasion de la part des Lyonnais. Briand est servit dans l'axe et frappe au but sans contrôler son ballon. Son tir passe à coté du poteau. Nous sommes à la 33e minutes de jeu. Les visiteurs aussi ont quelques occasion. Eriksen en est souvent à l'origine comme à la 41e. Janssen, après un une-deux avec le Danois, frappe du droit en dehors de la surface. Sa frappe passe à coté du premier poteau.

 

L'arbitre, M. Eriksson, siffle la mi temps sur un triste 0-0 et on se dit que Lyon devra montrer un autre visage s'ils veulent remporter cette rencontre. Malheureusement pour les supporters des Gones, les Lyonnais ne parviendront que trop rarement à inquiéter la défense Hollandaise. Bien au contraire, les Bataves mettent en danger les locaux. Lloris devra s'employer à la 51e minute sur une frappe de Sulejmani qui tire du pied gauche. Lloris ne peut que repousser le ballon. Sur le corner qui suit, les hommes de Franck De Boer vont mettre à nouveau à contribution le portier Lyonnais. Vertonghen hérite d'un ballon mal dégagé et fait une demi volée. L'international Français repousse des deux poings. Quelques minutes plus tard, sur un nouveau contre, Sulejmani fait peur à tout Gerland. Sur un centre d'Ebecilio, Sulejmani frappe du gauche à l'entrée de la surface. Cissokho dévie le ballon qui lobe son gardien de but. Heureusement pour lui, le ballon passe juste au-dessus de la barre (59e). Alors qu'il reste demie-heure de jeu, les Lyonnais semblent déjà être à bout de force et on se demande bien comment ils pourront inquiéter les joueurs d'Amsterdam. Seul un exploit personnel pourrait aider les Lyonnais.

C'est le Brésilien Michel Fernando Bastos qui va tenter d'être le « sauveur ». A la 71e, depuis le coté droit il repique dans l'axe et frappe au but. Son tir puissant enroulé second poteau est arrêté par Vermeer qui se détend bien. Ederson, qui vient de remplacer Lisandro Lopez (73e) tente lui aussi sa chance. Mais le gardien adverse détourne le ballon d'une main ferme. Il ne reste que cinq minutes à jouer, et Lyon semble enfin vouloir (ou pouvoir...) mettre en difficulté les Hollandais. Et l'occasion de Lacazette à la 90e est certainement la plus belle action de la rencontre lyonnaise. Sa frappe puissante depuis les 20 mètres, bien enroulée trouve encore sur son chemin la main ferme de Vermeer. Le gardien Hollandais critiqué dans son pays, réalise un excellent match. La défense néerlandaise tient le choc et obtient un point précieux.

Lyon reste 3eme du Groupe D à trois point de leur adversaire du soir. S'ils sont assuré de participer à l'Europa League, les chances de qualification pour les huitièmes de finale existent, mais sont minces. Les Lyonnais possédant une différence de buts négatives de – 4 et L'Ajax une positive de +3, les Lyonnais devront compter sur une véritable contre performance des Amstellodamois, à domicile face au Real Madrid et battre le Dinamo Zagreb avec une grande différence de buts. Lyon peut il espérer ? Oui et non. Ce soir, le Real Madrid s'est largement imposé à Santiago Bernabeu face aux Croates. Sur un score digne d'un set de tennis de 6-2, les madrilènes étaient à la fête, et les Français de la « Casa Blanca » ont brillés.

 

Les Espagnols ne tarderont pas à ouvrir le score puiqu'il leur faudra seulement deux minutes pour y parvenir. Karim Benzema joue avec Özil qui lui remet le ballon. L'international tricolore ajuste Kelava qui ne peut que regarder le ballon finir au fond de ses filets. Cinq minutes plus tard, les madrilènes remettent ça. Sur une longue ouverture d'Özil, Callejon trouve Benzema de la tête. L'attaquant français décale son coéquipier d'un extérieur du droit, et Callejon reprend sans contrôle, du droit, à l'entrée de la surface et inscrit le second but de la rencontre. Les joueurs de José Mourinho parviendront même à réaliser deux records. Le premier sera celui d’inscrire trois buts en moins de dix minutes en Ligue des Champions. Ce n'était jamais arrivé au Real Madrid. C'est l'Argentin Gonzalo Higuain qui s'en charge. Il élimine l'ancien Monégasque Cufré avant d'éliminer Kelava par un piqué. Les Croates sont dépassé et les rares fois où ils détiennent le ballon, Lassana Diarra et Raphaël Varane sont là pour l'intercepter. Le second record intervient à la 20e avec l'inscription d'un quatrième but. C'est au tour d'Özil d'inscrire un but d'une frappe croisée du droit. C'est la première fois de son histoire que le Real marque 4 buts en première mi-temps d'un match de Ligue des Champions. En revanche, les Merengues ont déjà inscrit 4 buts en seconde période, en Ligue des Champions, et ce à 5 reprises. Au retour des vestiaires, à la 49e, Callejon inscrit un doublé. Sur un ballon lancé en profondeur par Albiol depuis ses 30 mètres, l'Espagnol trompe une nouvelle fois le portier Croates qui encaisse là son cinquième but de la soirée. A la 66e, c'est au tour de Benzema d'inscrire un doublé. Les deux buts en fin de rencontre des Croates par Beciraj (81e) et Tomacak (90e) ne seront qu'anecdotique.

 

Le classement du groupe :

  Clubs  J  V  N  D  bp  bc  Diff  pts
1 Real Madrid CF Real Madrid CF              5  5  0  0  16  2  14  15
2 AFC Ajax AFC Ajax 5  2  2  1  6  3  3  8
3 Olympique Lyonnais Olympique Lyonnais 5  1  2  2  2  6  -4  5
4 GNK Dinamo Zagreb GNK Dinamo Zagreb 5  0  0  5  2  15  -13  0

F.L.

Publié dans Ligue des champions

Commenter cet article

Salle de Fitness Marseille 12/01/2012 22:39

Je suis vraiment pressé de voir les Huitièmes de finale de la LDC pour revoir les Lyonnais et voir ce qu'ils vont donner face aux Chypriotes.