Rennes surprend Lyon

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Ce soir Rennes s'est imposé au Stade Gerland dans l'un des deux matches avancé de cette 14e journée de Ligue 1. Dans une rencontre ouverte, les hommes de Frédéric Antonetti se sont montré plus réaliste que leurs homologues lyonnais. Après l’ouverture du score d’Ederson (36′), les Rennais ont égalisé grâce à Pitroipa (39′) avant de prendre l’avantage sur un but de Kembo (53′).

Cause de Ligue des Champions mardi, la rencontre Olympique Lyonnais - Stade Rennais a été avancée à ce vendredi soir pour leur permettre de préparer au mieux un match important contre l'Ajax Amsterdam. Lyon voulait commencer cette semaine par une victoire et engranger de la confiance, c'est raté. Avec un onze de départ à vocation plutôt offensive avec  Källström, Ederson, Gourcuff, Briand, Lacazette et Gomis, la formation Rhodanienne s'est heurté à une défense rennaise efficace, tout comme son attaque. Dès les premieres minutes de jeu le match démarrait sur de bonnes bases et les visiteurs indiquent clairement leurs ambitions en évoluant très haut sur le terrain avec un fort pressing à la perte du ballon. La première occasion réelle de but sera rennaise à la 13e minute. Montaño d'abord reprend de la tête le centre de Kembo. Sa tentative échoue sur le poteau. Pitroipa reprendre le ballon mais son contrôle manque de maîtrise. Le Burkinabé décale Féret dans les 16m50 mais la défense lyonnaise s'arrache pour détourner juste au-dessus du but la tentative du meneur de jeu breton. Six minutes plus tard, les lyonnais répondent et mettent en danger l'arriere garde rennaise. Les joueurs de Rémi Garde combinent jusqu'à la transmission d'Ederson pour Briand. La passe transperce la défense et Briand, seul dans la surface de réparation retrouve Gomis à six mètres du but. L'attaquant lyonnais ouvre son pied mais se heurte à Costil. Sur le corner qui suit, Gomis s'impose dans les airs mais Kembo sauve sur sa ligne. Le match s'est clairement emballé, les deux attaques se répondent. Sur un corner de Gourcuff à la 37e minute, le ballon repoussé par une tête rennaise atterrit dans les pied de Kim Källström. Alors qu'il est à 20 mêtres des buts de Costil, l'international Suédois ne se pose pas de question, il frappe. Costil semblait bien parti pour récupérer le cuir, mais c'était sans compter sur Ederson qui dévie le ballon qui va au fond des filets. Les Lyonnais mènent au score, mais cela ne sera que de courte durée. Pitroipa égalise dans la foulée après une passe de Féret, le burkinabé résiste à Koné et glisse le ballon entre les jambes de Lloris.

Les deux équipes rentrent aux vestiaires avec un score de parité. Rennes très souvent critiqué pour un jeu fermé et très physique se montre joueur. Pitroipa et Kembo mettent à mal la défense lyonnaise.

Au retour de la pause, la rencontre reprend comme elle s'était terminée, avec du jeu, de l'envie. Les spectateurs de Gerland assistent à une rencontre agréable de la part des deux équipes. Rennes va prendre l'avantage au score grâce à une erreur lyonnaise. Kim Källstöm relnce dans l'axe. M'vila intercepte le ballon et lance coté gauche Kembo. Il pénètre dans la surface de réparation et du plat du pied gagne son duel face au gardien français à la façon d'un Thierry Henry. Pourtant dominateur dans le jeu, les lyonnais se font une nouvelle fois surprendre et les rennais profitent de ces erreurs. Déjà en première période, les Lyonnais avait trouvé le cadre à six reprises tandis que leur adversaire s'était « contenté » de leur seule frappe cadrée pour inscrire un but. Lyon butte sur la défense rennaise alors que les joueurs d'Antonetti eux sont réaliste. Mené 2-1, Remi Garde décide alors de faire rentrer ses deux jokers de luxe ; Michel Bastos et surtout, Lisandro Lopez qui n'a plus joué depuis presque trois mois. C'est alors un attaque défense, et Rennes se régale des contres attaques offertent par les lyonnais. Pitroipa ratera le but du 3-1 à la 66e. La rencontre baisse en intensité, et ni Bastos, ni Lisandro encore en manque de jeu ne parviendront pas à égaliser.

Pour Rennes, c'est une nouvelle fois avec des points dans la besace qu'ils repartent de Gerland. Cela fait six ans qu'ils ne perdent plus entre Saône et Rhône. De plus, ils mettent fin à une série lyonnaise de 21 matches sans défaite à domicile. Après une défaite à Sochaux lors de la journée précédente, Lyon s'incline à nouveau et n'avance plus. Son adversaire du soir lui passe devant avec 25 points (23 points pour Lyon). Les joueurs du Président Aulas ont même peut être dit adieu au titre ce soir, le leader parisien est à sept point (avant de jouer Dimanche face à Nancy) et pourrait même voir Marseille revenir à deux points s'ils venaient à s'imposer à Montpellier.

F.L.

Publié dans Ligue 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article