Rennes s'impose dans le derby breton

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Le Stade Rennais a remporté un morne derby breton contre Lorient (2-0) mais s'est offert trois points qui lui permettent de passer devant son adversaire du jour au classement pour regarder vers le haut, dimanche, en clôture de la 10e journée de L1. Ils reviennent ainsi à un point de Lille (4e) et à deux du podium. Les Merlus, qui concèdent leur premier revers depuis huit matches, restent 7e.

 

Rennes s'impose dans le derby breton

 

Si autrefois le derby breton opposait le Stade Rennais au FC Nantes, cette epoque est desormais révolue. Aujourd'hui, le derby "galette saucisse" comme certains aiment à l'apeller, oppose le Stade Rennais au FC Lorient. Rennes l'eternel outsider semble une nouvelle fois cette saison pouvoir jouer son role de trouble fete. Avec une attaque retrouvée par rapport à la saison derniere, les hommes d'Antonnetti avaient à coeur de remporter ce derby face à une équipe de Lorient réputée pour son beau jeu. Les deux équipes sont privé de joueurs clés : Féret, Kana-Biyik, Hadji côté rennais, Jouffre et Romao à Lorient.

Rennes voulaient retrouver le chemin de la victoire après trois rencontres sans. Devant leur public, ils ont remis la marche avant. Pas de manière aussi spectaculaire qu'il y a un mois, à Sochaux  (2-6), mais la victoire obtenue en clôture de la 10e journée vaut autant sur le plan arithmétique. Elle ramène Rennes dans le bon wagon, celui des prétendants à l'Europe, à un point de Lille et deux du podium.

Ce derby breton, les coéquipiers de Yann M'Vila ne l'ont pas survolé. Ils l'ont simplement maîtrisé, pour se l'adjuger grâce à la quatrième réalisation de Jires Kembo-Ekoko. Un coup franc téléguidé dans la lucarne de Fabien Audard à la 10eme minute donne l'avantage aux Rennais. A l'heure de jeu (63eme), sur un penalty de Jonathan Pitroipa, les rouges et noirs doublent la mise. Sans les prouesses de leur gardien, les Merlus auraient pû prendre l'eau. Pendant une mi-temps, Lorient n'a été que l'ombre de l'équipe invaincue depuis deux mois. Audard a dû sortir le grand jeu devant Montano (12e), Kembo (16e) et Pitroipa (35e). Dans les dernières minutes, Gregory Bourillon a volé à son secours en sauvant sur sa ligne une tête puissante de Vincent Pajot (83e).

Quand, après la pause, l'équipe de Christian Gourcuff s'est décidée à mettre le pied sur le ballon, à accélérer, il était déjà trop tard. La faute d'Arnaud Le Lan sur Kembo, dans la surface lorientaise, avait tué le suspense. Benoit Costil lui, n'a tremblé qu'une fois, lorsque Jérémy Aliadière s'est présenté seul et a manqué le cadre (70e). Les Rennais n'avaient plus gagné à domicile depuis le 28 août, face à Caen (3-2). Leurs deux prochaines rencontres de L1 leur réservent deux déplacements. A Auxerre puis à Toulouse.

F.L.

Publié dans Ligue 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article