L'arbitrage francais en greve - explications

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

N'avez vous jamais hurlé aprés un arbitre car il n'a pas vu une faute flagrante, un but refusé ou accepté a tord ? Les hommes en noirs, aujourd'hui habillé en jaune ou autres couleurs, sont les seuls decisionnaires sur le terrain, et de ce fait, il leur incombe une importante responsabilité. A l'heure du foot business, ou les resultats peuvent avoir des consequence plus financiere que sportive, la médiatisation du football fait qu'on ne pardonne aujourd'hui plus que ces hommes, fassent des erreurs. Mais l'erreur est humaine. Cela veut il dire que pour avoir un arbitrage parfait il faille mecaniser, "machiniser" l'arbitrage ? Beaucoup parle de la video, ce que Sepp Blatter et Michel platini refusent catégoriquement, preferant les hommes aux machines. Si aujourd'hui 5 arbitres evoluent sur le terrains (un arbitre central, deux arbitres assistants, autrefois appelé "arbitre de touche", et deux arbitres dit de "surface de réparation" placé derriere les buts). C'est dans un contexte ou ils sont de plus en plus critiqué, et peut etre aussi criticable, que les arbitres francais, via le Syndicat des Arbitres de Footabll Elite (SAFE), ont le week end dernier décidé de manifester leur mécontentement. Pour cela, les arbitres de Ligue 1 et Ligue 2, tous professionnel, ont décidé de retarder les rencontre de 15 a 30 minutes. Leur patron, la FFF n'a que trés peu apprécié cette manifestation, et la LFP, qui "loue" les services des arbitres a la FFF, demande réparation. Les arbitres qui sont régulierement sifflés sur les terrains, critiqués par les joueurs, entraîneurs et présidents de clubs, mis en cause dans les colonnes des journaux, reclament plus de respect.

Les erreurs d'arbitrages, un probleme Franco-Francais ?

France Info - Les arbitres considèrent la réaction de la fédération "disproportionnée" - (c)Foodpics - Fotolia.comSi les arbitres francais sont tant décrié par tout le monde du foot francais, entraineurs, joueurs, présidents, c'est car à chaques journée de championnat nombreuses sont les erreurs commisent par les hommes en noirs. La qualité de nos arbitres est tres certainement a la baisse depuis de nombreuses années, Et cela se remarque lors des compétitions internationale, ou rare sont les arbitres francais selectionné. Cette abscence, peut elle malgrés tout signifier que seuls les arbitres francais sont incompétent et commetent des erreurs? Et pourtant, il n'y a pas qu'en Ligue 1 que les arbitres commettent des erreurs grossieres. Pour verifier cela, pas besoin d'aller chercher bien loin. A l'heure ou l'on nous vante la Premier League ou la Liga espagnole, dans ses deux championnats aussi les erreurs d'arbitrages sont courante. Pour exemple, lors du match Arsenal-Sunderland l’arbitre oublie un pénalty aux Gunners avant que l’assistant refuse un but pour une position de hors jeu inexistante. Conséquence, Arsenal perd deux points très importants dans la course au titre. Autre exemple, lors du choc Chelsea-Manchester United, David Luiz réussi à ne pas être exclu après plusieurs fautes grossières. On peut en cherchant, trouver a chaque journées de championnats, dans tous les pays, un nombres importants d'erreurs arbitrales. Cela prouve bien que les erreurs d'arbitrage sont internationales et n'est pas un débat Franco-francais. Et c'est bien pour cela que les arbitres francais ont eu le soutient d'arbitres etrangers. La FFF qui avait appelé a la rescousse des arbitres italiens pour venir arbitrer les rencontres de L1 du week end derniere, s'est vue rejetté, les arbitres italiens ne voulant pas briser la greve de leur collegues francais.

L'incompréhension entre arbitres,entraineurs, joueurs et dirigeants, une communication rompue :

Les arbitres réclament plus de respect du monde foot qui les entourent, c'est a dire des joueurs, des entraineurs, mais aussi des dirigeants.

1. Les entraineurs :

Frederic Antonnetti, René Girrard sont entre autres, des entraineurs connu pour leur coup de gueule envers les decisions arbitrales. Souvent injustifié, ces réprimendes sont synonyme du malaise entre ces deux mondes, car l'on peut bien parler de deux mondes, qui sont aujourd'hui différents, et éloigné. A l'heure ou l'importance du résultat prime, une decision arbitrale peut faire evoluer le cour d'une rencontre, mais aussi, le cour d'une carriere. En cas de saison difficile, le sentiment des entraineurs que tout est contre eux, des decisions arbitrales erronnées peuvent etre la goutte qui fait deborder le vase. Ce sentiment que les journées passent et se ressemblent n'arrange pas les relations entre les deux parties.

2. Les joueurs :

Action classique lorsqu'un arbitre siffle une faute, les joueurs de l'equipe sanctionné accourent, encerclent et réprimendent l'arbitre. Si cette attitude n'est pas tolerable, les joueurs devant le respect et garder un distance vis a vis du corp arbitral, les reactions des arbitres ne sont pas non plus des plus appreciables pour les joueurs. "Degagez !", "Taisez-vous" sont entre autres certains propos que certains arbitres sont amené a dire a des joueurs, qui ne sont pas en reste pour repondre, insulter, decrier, contester les decisions arbitrales. Les arbitres qui demandent du respect, ne sont pas toujours les premiers a etre respectueux. Fort de leur autorité, les hommes en noir sont vu comme des personnes autaine, qui usent (et abusent) de leur pouvoir sur le rectangle vert, n'accpetant pas qu'on les critique.

3. Les Présidents :

Jean Louis Triaud, Jean Michel Aulas, tous deux president respectivement des Girondins de Bordeaux et de l'Olympique Lyonnais ne sont pas les derniers a critiquer certaines decisions prisent par le corp arbitral. Derniere en date, les contestations du president bordelais en l'encontre de Saïd Ennjimi, qui, malgrés lui (esperons le) commet de nombreuses erreurs d'arbitrages lorsqu'il officie sur les terrains ou joue le club au scapulaire. Buts refusé, cartons jaunes et rouges contestable, fautes non sifflés ou non sanctionné d'un carton, tels sont les reproches que les dirigeants bordelais ont fait a l'encontre de cet arbitre. JLT a alors denoncé "l'incompetence, le manque de sang froid et de lucidité de trop d'arbitres", ce qui lui vaudra une exclusion des terrains durant un mois, decision prise par le Conseil National de l'Ethique (CNE). Meme si ces déclarations virulentes ne sont pas excusable, les erreurs repetitives pesent sur les resultats d'une saison, ou les enjeux sportif et financiers pour les dirigeants sont importants, voire meme vitaux pour la santé du club.

 

Le manque de discussion entre les partis est evident. Et c'est ce que regrette les joueurs, qui souhaiterait avoir la possibilité de plus discuter avec les arbitres. Préferant des hommes qui sourient et discutent plutot que des visages fermé et austaire, les joueurs sont toutefois conscient que les arbitres peuvent commetre des erreurs. Un manque d'humanité et un autoritarisme qui reste incomprehensible par l'ensemble du monde foot. Si certains arbitres sont décrié par les joueurs, il en est un qui est tres apprécié. C'est le jeune arbitre Clément Turpin, il est a 28 ans, le plus jeune arbitre officiant en Ligue 1. Lui qui n'hesite pas a dialoguer avec l'ensemble des protagonistes, fait partie d'une nouvelle génération d'arbitres. Et comme nous l'avons vu le week end dernier avec de jeunes arbitres venu de National et du monde amateur, la place au dialogue, mais aussi a ne pas siffler a tout va, est une attitude qui joue en leur faveur. Clement Turpin, qui comme bon nombres d'arbitres, reclame le droit a l'erreur, ne veut toutefois pas etre une machine.

Seulement un manque de respect ?

Le motif officiel et declaré de la greve des arbitres est la volonté d'etre plus respecté par l'ensemble des acteurs du ballon rond. Mais il n'y a pas que cet enjeux qui entre en compte. En periode de negociation autour de la remuneration des arbitres, la FFF reste intransigeante, et declare "La Fédération française de football regrette que le SAFE utilise l’argument du respect de l’éthique et de la discipline pour chercher à faire aboutir, au moyen d’un chantage inacceptable, des revendications de nature purement financière", En effet, les arbitres veulent leur part du gateau du juteu contrat (42 millions d'euros par an) entre la FFF et l'quipementier americain Nike, qui de 2011 a 2018 fournira les maillots de l'equipe de France ainsi que les tenues officielles des arbitres. Les hommes en noir réclament donc une revalorisation de leurs services à la hauteur de ce contrat, Aujourd’hui,un arbitre de Ligue 1 touche environ 73 000 euros par an. En signe de contestation, les arbitres avaient prevu de revetir leurs anciennes tenues, équipé par Adidas.

 

Si cette greve de la part du corp arbitral est compréhensible dans le fond tant ils sont la cible de toutes les critiques, la forme d'agir elle n'a pas été accepté par les instances du football francais. Remplacé par de jeunes arbitres venues de division inferieures, les arbitres habituels devront desormais se montrer a la hauteur tant la performance des remplacant fut bonne et bien accueillie par les differents protagonistes. Leur sourire, leur joie d'arbitrer, leur intelligence et la possibilité de discuter, fut un signe fort, comme quoi, l'arbitrage humain n'etait pas mort. Ce week end, on ne sait toujours pas qui officiera sur les terrains de Ligue 1 et Ligue 2, mais les prestations des arbitres seront passées au crible, esperons pour eux que le jeu se deroulera sans anicroche.

F.L.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article