J29 - A chacun ses "limites"

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Cette 29eme journée de Ligue 1 aura été plutot riche d'enseignements, bien qu'ennuyeuse. Comme a l'habitude, le spectacle n'etait pas au rendez vous. Trois matches nul sans le moindre buts inscrits, et seulement 17 buts inscrits. Cette journée a surtout affiché les doutes, les limites, ou meme les certitudes des équipes en course pour le titre.
Lille et Marseille sereins :
Comment allait réagir le leader apres cette treve internationale et des resultats positifs acquis dans la douleur. Pour cette reprise, les dogues accueillait le Stade Malherbe de Caen. Sans veritablement trembler, les lillois s'imposent 3 buts a 1, et permet aux hommes de Rudy Garcia de signer une quatrieme victoire de suite. Une nouvelle fois, Sow a inscrit un but, son 20eme de la saison, a 9 journées de la fin. Et une nouvelle fois, c'est sur un mouvement decisif de Gervinho. Cette paire fait parler la poudre, et fait parler d'elle. Certaines équipes d'Outre Manche serait meme prete a les enroller dès cet été. Victoire logique, mais peut etre une des plus importante de la saison. Cette victoire permet aux lilllois de se doter d'une marge de manoeuvre plus que consequante, son dauphin etant a 4 points, mais surtout, le 4eme a 8 point. Une chose est sure, Lille sera en Ligue des Champions, et s'avance a grand pas vers un titre de champion qu'il n'ont plus connu depuis les années 50.Lille va quand même « regarder les résultats de l’OM et l’OL »
Marseille est a la fin de cette 29eme journée l'actuel dauphin de Lille. Sa victoire 1-0 acquise au Stade Bollaert rassure l'effectif de Didier Deschamps. Dominant dès le debut de la rencontre, il faudra attendre un exploit de Bruno Cheyrou a la 69eme pour délivrer les siens. Lens a eu quelques occasions de mené et meme de revenir au score. Mais Mandanda etait bien présent. Cette victoire fait du bien sur le plan comptable, les marseillais sont toujours en course pour le titre, a seulement 4 points du LOSC, et importante sur le plan moral. Et Steve Mandanda previent, la chasse est lancée «On est arrivés à mettre ce but qui nous offre les trois points. Aujourd'hui, il y a un écart de trois points avec Rennes, mais il reste encore neuf matches. Il reste encore beaucoup de points à prendre. Ce n'est pas fini, personne n'est écarté. Après, c'est sûr qu'il vaut mieux être placé. Lille avance à vitesse grand V. On veut aller les chercher. A nous de tout faire pour recoller ». Il semble bien que Marseille soit le seul concurrent auquel Lille aura affaire en cette fin de saison, d'autant plus que derriere, Paris, Rennes et Lyon calent.  
Rennes et Paris affichent leurs limites :
Rennes solide defensivement n'a pas reussit a inscrire le but qui lui permet comme a l'habitude de remporter la victoire. Face a une équipe auxerroise tres amoindrie qui a fait bloc pendant 90 minutes, les rennais n'ont pas su trouver la faille. Le jeu plus lateral qu'axial n'etait pas des plus agréables. Et le public du Stade de la route de Lorient a quitté le stade en sifflant ses joueurs. Ce que comprend Frederic Antonetti « On a vu nos limites. On n'a pas trouvé la solution. On savait comment Auxerre allait jouer, mais on n'avait pas tous nos arguments. Ce qu'on a fait quatre ou cinq fois, il aurait fallu le faire vingt-cinq fois pour que cela finisse par passer. Ce sont des matchs difficiles à gérer, mais qu'il faut surtout ne pas perdre. Donc, je ne suis pas déçu puisqu'on n'a pas perdu. Je ne remets rien en question. Je comprends la déception du public, mais elle ne nous aide pas ». Cette rencontre pourrait etre le premisce de la suite du championnat que rennes va devoir jouer. Des equipes qui luttent pour ne pas etre relégué, qui feront bloc, esperant prendre un point. Rennes qui ne sait pas faire le jeu, pourrait rencontrer des difficultés a obtenir les points qui pourraient les laisser dans la courses au titre.
Le Paris SG lui aussi n'a pas su enflammer sa rencontre. Face a une equipe Lorientaise qui semble terminer ce championnat en roue libre, Paris devait emporter le match pour rester dans la course a la Ligue des Champions. Ce resultat négatif pour le club de la capitale marque les limites de cette equipe selon son entraineur Antoine Kombouaré « Si Lorient est déçu, on peut l'être aussi. Pendant la première période, ils nous ont posé des soucis, ils ont été meilleurs que nous. Mais en deuxième, ça a été une attaque-défense. On s'est procuré quelques situations mais, d'accord, ça a manqué de clarté, de précision. Ce n'est pas que mental. Physiquement, certains ont eu du mal à changer de rythme. Il nous a manqué que les attaquants fassent la différence individuellement et collectivement. Sur la fin, il y a eu de la précipitation. L'ambition, c'est d'abord de gagner le prochain match. Après on verra bien. Ça ne sert à rien de parler de Ligue des champions si on n'est pas capable de gagner. On a montré des limites. Ça m'aurait embêté qu'on reste à défendre en deuxième mais on a jeté toutes nos forces. Certainement que les attaquants manquent un peu de confiance. J'avais dit aux joueurs que mars est derrière et qu'on espérait repartir de l'avant en avril. Ce n'est pas le cas et c'est embêtant. La satisfaction, c'est de retrouver une équipe solide derrière ». Paris a clairement dit au revoir au titre avec ces 12 points de retard sur Lille. Si officiellement l'objectif etait de terminer dans les cinq premiers, il leur sera meme difficile d'obtenir une place en Ligue des Champions, Rennes 3eme etant a 5 points.
Lyon dans le doute :
S'il y a une equipe qui a beaucoup perdu lors de cette journée, c'est bien Lyon. Comme la journée précedente, lyon menait au score. Si face a Rennes le seul but inscrit n'avait pas été suffisant, pour finallement faire un match nul 1-1, a Nice comme pour se rassurer, les lyonnais en ont inscrit deux en premiere période. On se dit alors que le match est plié et que Lyon a assuré et reste en course. L'OL s'effondre encore !C'etait sans compter sur la pietre performance de Diakathé qui par deux fois fauche les attaquant niçois a l'interieur de sa surface de reparation. Si la premiere fois Hugo Lloris sauve les siens en stoppant le penalty de Ljuboja, le second lui trouvera le chemin des filets. Ce but inscrit a la 89eme se devait etre anecdotique. Mais les niçois egalisent a la 94eme suite a un but litigieu de Civelli. Mais peu importe. On ne retiendra de ce Lyon là, que la fébrilité de son defenseur, que souligne indirectement Jean Michel Aulas « On a déjoué. On a eu l’impression que les joueurs avaient perdu confiance en eux. Il y a eu un certains nombre de joueurs qui n’étaient pas au niveau. On a permis à cette équipe de Nice de revenir au score. Ce sont deux points de perdus dans la course aux premières places. Avec le match contre Rennes on vient de perdre quatre points déterminants. Avec l’expérience que l’on a dans cette équipe on ne doit jamais se mettre en difficulté de la sorte. Ça nous met dans une situation difficile pour la suite. Il faut gagner des matchs et se concentrer sur l’objectif qui est la qualification en Ligue des Champions ». Cette deuxieme contre performance des Gones semble bien sonner la fin de la course au titre, relégant les lyonnais a 8 points du leader. L''important est desormais d'accrocher une place pour la Ligue des Champions.
F.L.

Publié dans Ligue 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article