Election FFF Le Graët élu !

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

C'est ce samedi matin à Paris dans un hôtel du 17eme arrondissement qu'ont eu lieu les elections pour la présidence à la Fédération francaise de Football. Il s'agissait là de La première élection de l'histoire de la FFF au scrutin de liste, et le vainqueur est Noël Le Graët. Il a obtenu 54, 39 % des voix, alors que son concurrent direct Fernand Duchaussoy n’a recueilli que 45,40 % des suffrages. Le troisième candidat Éric Thomas, véritable outsider dans cette course à la présidence, a quant à lui rallié 0,19 % des électeurs.

A l'heure ou le football francais a veritablement besoin d'un nouveau souffle apres les affaires de Knysna ou dernierement celle des quotats, les dirigeants francais des Ligues de football ont  choisi Noël Le Graët, 69 ans, pour succeder au président par interim, Fernand Duchaussoy. Le Graët, ce nom vous dit tres certainement quelque chose ? En effet, il est le president emblematique de l'EA Guingamp et fut longtemps le président de la Ligue de Football Professionnel (alors Ligue Nationale de Football). Il sera en 2005 désigné par Jean-Pierre Escalettes, alors président, comme president adjoint de la FFF. Autant dire qu'il connait trés bien la Fédé.L'ancien maire de Guingamp avait mis en avant dans son programme de campagne la nécessité d'une réorganisation au sein de la FFF ainsi que l'urgence de renflouer financièrement le football amateur. Il n'occupera plus les fonctions de président de Guingamp durant son mandat qui dure jusqu'en décembre 2012. « Je vous remercie tous du fond du coeur. Je comprends la déception de Fernand. Mais la porte est ouverte. J'aurai besoin de conseils avisés ».  Duchaussoy lui a annonçé son retrait définitif du football français. «Je vais repartir là où j'ai commencé, dans le foot de club dans le Nord-Pas-de Calais. Je suis fier de ce que j'ai fait pour le foot français. J'ai essayé de faire tout cela avec beaucoup de courage. Je retourne vers ma famille que j'ai abandonnée pendant de longues années. Elle sera heureuse de me retrouver. ».

Des changements sont donc à attendre avec l'election de Noël Le Graët à la presidence de la "trois F" L’organigramme devrait bouger et la Direction technique nationale (DTN) pourrait aussi être bouleversée.

Vers un organigramme resserré :

 Dans son intervention à la tribune pour présenter une dernière fois son programme, Noël Le Graët, a réaffirmé sa volonté d’un organigramme "plus court".  Des restructurations pourraient intervenir dans les prochains mois. Finie l’organisation trop lourde et trop compliquée de la FFF. Le nouveau président ne s’en cache pas, il veut "rationaliser" la Fédération et "faire en sorte que chaque salarié et cadre ait des missions réelles et clairement définies".

Blaquart au placard ?

L'actuel directeur de la DTN, François Blaquart, avait été montré du doigt par Mediapart pour avoir amorcé la discussion sur les quotas de joueurs binationaux. Une des premières actions de Noël Le Graët à la tête de la FFF pourrait bien viser ce dernier. Le nouveau président a été très clair  "il ne faut pas laisser une DTN dispersée qui ne s'entend plus. Concernant les binationaux, c'est une conversation qui ne doit pas exister au sein de la Fédé". Si Blaquart avait écopé d’un simple avertissement après l’affaire des quotas, il pourrait perdre bien plus gros après cette élection…

Un lien direct entre Le Graët et Blanc : 

Le candidat Le Graët a beaucoup reproché à Fernand Duchaussoy, président sortant, de ne pas avoir assez soutenu Laurent Blanc au moment de l'affaire des quotas. Le 24 mai, le président de Guingamp avait déjà clairement laissé entendre sa stratégie : "il faut un couple président-entraîneur qui fonctionne, j'y veillerai, qu'il n'y ait pas trop de monde (autour). Il faut voir comment aider Laurent Blanc pour que la sélection redevienne exemplaire". Et de conclure : "je tiens à être très proche du sélectionneur".

L’Euro 2016 en ligne de mire :

La France organisera l’Euro en juin 2016. Noël Le Graët devra imprimer sa marque et veiller au bon déroulement des opérations. Il faudra notamment surveiller de très près la rénovation et construction des stades qui accueilleront l’événement. Enfin, le nouveau président aura la lourde tâche d’améliorer l’image des Bleus. Après Knysna, après l’affaire des primes et celle des quotas, la FFF doit définitivement tourner la page des "casseroles".

 

En parlant de casserole, il en est une qui concerne directement l'Equipe de France. Le Graët n'a eu de cesse de soutenir Raymond Domenech, dernierement encore,  "Raymond Domenech a qualifié la France trois fois pour une phase finale et dans le passé, ça n'était pas le cas. Cela n'est donc pas un échec, mais dans le sport, on ne gagne pas tout le temps". Comme quoi, on peut etre Président et dire des conneries !!

Cette election ressemble qu'en meme à faire du neuf avec du vieu vous ne trouvez pas ? Hormis la candidature d'Eric Thomas, on ne peut pas dire que ce soit trés frais... Ces elections ressemblent un peu au monde politique aussi. Le Graët et Duchaussoy qui s'affrontent, et le vainqueur qui laisse la porte ouverte a son adversaire pour qu'il integre la Fédé. Mais que dire du dénigrement du troisieme adversaire, qui n'a certe receuillit que tres peu de voix, mais qui a lui aussi des choses interessantes a proposer. De plus, les moyens mis a dispositions entre les differentes listes n'etaient pas les memes. tandis que Le Graët prennait un avion privé pour faire le tour de la France et convaincre les votants, que Duchaussoy disposait de tous les contacts de personnes a joindre, Thomas lui devait se débrouiller par ses propres moyens. Elections démocratiques vous dites ?

Ces élections n'auront pas attiré l'attention de beaucoup de monde. La mission de réconcilier le foot amateur et le foot professionnel, redorer l'image du football francais, de l'équipe de France, sera une tache difficile. Et ce n'est pas en un an et demi que cela sera fait. On connait donc d'ores et deja le president de la FFF au sortir des élections de 2012, sinon, à quoi aurait servit cette election ?

F.L.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> C'est le serpent qui s emord la queue, il était déja à la fédé quand domenech etait selctionenur, au lieu d etous remettre àpalt, on fait du neuf avec du vieux forcement ça va pas tenir<br /> longtemp.<br /> <br /> Prend une vieille chmbre à air toute niké, met la dans une roue neuve, si la chambre à air lache la roue neuve lachera aussi. Là c'est pareil.<br /> <br /> <br />
Répondre
9
<br /> <br /> c'est aussi mon point de vue, d'ailleurs, je le dis !<br /> <br /> <br /> <br />