Coupe de France - 7eme tour : Arles Avignon voit rouge à Valence

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Il y a des matches totallement fou qui restent dans les mémoires. Cette rencontre entre la lanterne rouge de Ligue 2 et le 4eme de CFA (Groupe B) restera dans les mémoires des Valentinois. Ils ne retiendront pas tant le jeu proposé, mais plutot le scénario. Arles Avignon terminera cette rencontre à 7 joueurs. Valence remporte donc le match sur tapis vert. 

Les deux équipes posant ensemble avant le début de la rencontre.

la composition des équipes : 
AS Valence : Lapeyre, Chafik, Robin, Faure, Martin, Stephan (cap), Calce, Jacquet, Gensel, Brunel, Degache. Remplaçants Geslin, Denizer, Tchomogo, Dimech, Baudrier :  Entraineurs : Fabien Mira, Bertrand Fayolle, Nicolas Rouveure
AC Arles Avignon : Yattara, Ndiaye Ousmane, Elie, Germany, Soro, Ayasse (cap), Rocchi, Landrin, Draman, Gigliotti, Ndiaye Deme. Remplaçants : Souissi, Ait Benidir, Najih, Laurenti, Butelle . Entraineurs : Faruk Hadzibegic, Pascal Braud

 

L'AS Valence joue dans son antre, le Stade Pompidou. Défait pour la première fois de la saison le week end précédent par la reserve de Nancy (1-2) les hommes de Fabien Mira endossent le rôle du petit poucet, de l’outsider. Face à eux, Arles-Avignon qui vient d'entrer dans la compétition comme tous les autres clubs de Ligue 2.

Lors de la première période, les Valentinois domineront, tout en ne se créant pas de réelles occasions. Arles Avignon joue en contre et se montre dangereux sur coup de pied arrété, tel sera la rencontre proposé par les joueurs de Faruk Hadzibegic. Le milieu de terrain valentinois mène les débats et les défenseurs provençaux ont quelques difficultés à s'interposer à Calce, Gensel et Degache. Derrière, Robin et Faure sont impériaux, les deux defenseurs centraux prennent régulièrement le dessus lors de ballons aériens, et la puissance de Robin permet aux locaux de remonter le ballon. Le premier fait de jeu se déroule à la 39e lorsque l'arbitre décide d'expulser Germany qui venait de tacler Chafik par derriere. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 0-0, mais Arles réduit à 10 devra se mefier.

Photo Le DL / Fabrice Hébrard.

C'est donc tambours battant que les provençaux attaquent la seconde période. D'abord par Rocchi qui voit sa tête repousser par Lapeyre, puis par Landrin qui voit le gardien valentinois repousser sa frappe puissante des deux poings. Arles se montre dangereux dans le jeu, mais aussi dans l'engagement. Elie reçoit un carton jaune à la 52e. Cinq minutes plus tard, le même joueur commet une nouvelle faute, l'arbitre décide de l'exclure. Arles joue alors à 9. Alors que le scénario est idéal pour les Rouges de Valence, les locaux semblent ne pas savoir quoi faire, ils n'arrivent pas à emballer le match. Les Arlésiens eux font bloc et procèdent par contre.

Les deux équipes devront jouer les prolongations. Valence, en supériorité numérique semblent bien parti pour se qualifier. Les joueurs d'Arles-Avignon rentrent au vestiaires tandis que les Dromois eux, restent sur la pelouse aux cotés de leurs entraineurs.

Mathias Degache fut un véritable poison pour l'AC Arles AvignonLes résidents du Stade Georges Pompidou attaquent alors pied au plancher cette première mi-temp de prolongation. A la 94e, Calce tente sa chance des vingt deux mètres. C'est au dessus. Ce n'est que partie remise pour l'attaquant Valentinois. Une minute plus tard, Mathias Degache se défait des défenseurs arlésiens, et frappe puissament pied gauche. Cette fois ci, Yattara ne peut rien faire. Valence mène enfin au score, visiblement, le discours de Fabien Mira et de Bertrand Fayolle a était entendu. Dans la minute qui suit, dans l'euphorie du stade, c'est Stéphane Calce qui double la mise d'une frappe a bout portant. Valence vient de faire le plus dur et semble filer tout droit vers le tour suivant.

Coupe de France : L’AS VALENCE réalise l’exploitAlors que le match est joué, les visiteurs toujours nerveux jouent dur sur l'homme. Draman tacle séverement Phillipe Brunel. L'attaquant de l'AC Arles Avignon est exclu. Il laisse ses coéquipiers à huit. Décidement, les rouges s'abbatent sur les Avignonais. Deux minutes plus tard, c'est le soigneur d'Arles-Avignon qui est exclut aprés une altercation avec l'arbitre. Le scénario est totallement fou, et il le sera encore avec la blessure d'Ayasse qui ne pourra pas refouler la pelouse. Arles est alors réduit à 7 et ne pouvait plus éffectuer de changement, l'arbitre M. Hamel décide de siffler la fin du match, les Arlésiens ne pouvant jouer à 7, comme le stipule le règlement. 

Réactions d'aprés match (Fabien Mira, Mathias Degache, Stephane Calce, Roland Giraud)

 


Le club Dromois se qualifie donc pour le tour suivant dans un match où ils ont mené les débats toute la rencontre. De son coté Arles semblait déjà parti vaincue à l'engagement de la rencontre et se sont montré trés nerveux.
F.L.

Publié dans Coupe de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article