Cinq mieux que trois ?

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Experimenté en Europa League, la FIFA a décidé d'etendre l'arbitrage a cinq arbitres à la Ligue des Champions. Cette decision prend effet pour cette saison et se terminera, normalement, en 2012. En France, cet ajout d'arbitres s'appliquera aussi en Coupe de la Ligue.

 

C'est suites aux erreurs qui ont eu lieu lors de la coupe du monde en Afrique du Sud que la FIFA a décidé qu'il fallait revoir plus clairement la question de l'arbitrage. Si la video, trés demandé par certains, reste toujours une option refusé par la FIFA et l'UEFA, l'arbitrage a cinq quant a lui pourrait avoir de beaux jours devant lui. Le communiqué de la Fifa précise que l'expérience de la saison dernière, en Ligue Europa, sera prolongée jusqu'en 2012, date à laquelle l'IFAB organisera une Assemblée générale, pour étendre la mesure aux autres confédérations de la Fédération internationale. Outre la compétition européenne, l'arbitrage à cinq sera de mise en France, lors de la Coupe de la Ligue, pour la Super Coupe de l'UEFA, ainsi que pour des compétitions nationales au Brésil et au Mexique.

 

Le role des deux arbitres supplémentaires

 

Cinq arbitres officieront lors de chaque rencontre de Ligue des Champions. (Reuters)

Nous passerons donc de 3 arbitres a 5. Il y aura bien toujours l'arbitres central suppléé de ses deux arbitres assistant, anciennement appelé "arbitre de touche". Les deux nouveaux arbitres seront eux, derriere les buts, et devront surtout s'occuper de tout ce qui se passe dans la surface de réparation. Ainsi, ils devront signaler toutes fautes qu'ils observeront, telles un tirage de maillot, des coups portés par un joueurs a son adversaire, un mauvais tacle, une main, ou bien encore, la validation d'un but qui aurait ou non, franchit la ligne de but.  Cette décision est une premiere avancée qui vise a aider l'arbitre central.

 

 

Une réelle éfficacité ?

 

Ces deux nouveaux arbitres servent ils réellement et aident ils vraiment l'arbitre central ? Si cela n'a pas été réellement prouvé, l'inverse n'est pas vrai aussi. Les  arbitres de surfaces de réparation, nous les appelleront ainsi, auront un role majeur au cour d'une partie. Meme si il n'y a pas a tous les matches un but qui peut etre contesté pour le franchissement ou non de la ligne de buts, combiens de tirages de maillot, de coups bas, d'ascenceurs sont constatés lors de coup franc ou autres corners ?  Si il incombe à l'arbitre central de siffler ces fautes là, c'est a ses assesseurs de lui indiquer ce qu'il ne voit pas. Oui mais voila, le problème est bien là, les arbitres indiquent ils toujours ce qu'ils voient ? En effet, n'avez vous jamais remarqué que l'arbitre de touche attendait que l'arbitre siffle et postionne son bras pour a son tour lever son drapeau et le positionner ? Cela arrive. Heureusement, ce n'est qu'une minorité, mais ces arbitres là, n'ont soit pas suivit réellement l'action, ce qui pose la question de la capacité a rester concentré 90 minutes (voire plus) , ou alors ces arbitres n'ont ils pas de "corones" comme l'on dirait de l'autre coté des Pyrénnées.

 

Et la vidéo ?

 

La FIFA ainsi que l'UEFA l'ont clairement fait comprendre, il n'y aura pas de video ! Les instances, ne veulent pas de ce moyen technologique pour aider les arbitres à prendre des décisions. Pourtant utilisé dans plusieurs sport, (rugby, tennis, foot US) l'aide de cameras s'est avéré etre éfficace.

 

 

< Un simple ecran de controle, comme dans les cabines des commentateurs pourrait suffire a aider l'arbitres a confirmer ou invalider sa décision. Reste a savoir maintenant dans quel cas utiliser cette aide de la video ? Et pourquoi ne pas tester de mettre des capteurs dans le ballon ainsi que sur les poteaux ? Lorsque le ballon franchit entierement la ligne, un signal pourrait sonner dans l'oreillette d'un arbitre par exemple. Avec les nombreuses avancées technologiques qu'il y a eu ces dernieres années, cela n'est il pas réalisable ? Nombreuses sont les aides à apporter aux arbitres, meme si celles ci ne regleront pas toutes les decisions incorrecte, elles pourraient les limiter trés certainement.

 

Cette expérimentation d'un arbitrage a cinq se poursuit donc. Lancée d'abord en Europa League, la FIFA, consciente qu'il faut agir pour aider les arbitres a prendre les meilleurs decisions possible, a décider d'agir et d'etendre l'expérience à la plus prestigieuse des compétitions européennes, la Ligue des Champions. Suivit par la France, qui se veut jouer un role important, cette décision est déja un réelle avancée, et surtout, une preuve (réelle ??) que les plus hautes instances du football se questionnent pour faire évoluer et améliorer l'arbitrage.

 

F.L.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R

Apres le but de l'Angleterre refusé et le hors jeu de l'Argentine non signalé, Blatter a émis des suppositions sur la vidéo comme quoi ça pourait eter intégré mais seulement ds un cas comme celui
de l'Angleterre, donc ils sont pas totalement opposé. depuis le mondial, ils ont changé de position du moins partiellement.


Répondre
9


ah ouai ? ah beh je savais pas .


pour moi, qui ne suis pas forcemment pour la video comme tu sais, on peut la mettre que sur si le ballon a franchit ou non la ligne, pour moi c'est tout !! apres, savoir si il y a faute laisse
tombé, t'en finira jamais !!!