« Cabaye, Martin et Mvila sont des enfants »

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Lors de la conférence de presse qui s'est déroulée quelques minutes après le coup de sifflet final de France-Belgique (0-0), le sélectionneur des Bleus ne s’est pas montré très tendre envers les joueurs de son effectif, notamment sur leur niveau de jeu actuel. « Techniquement, on peut être meilleur, oui. Parce que les joueurs ont un potentiel supérieur à ce qu’ils ont démontré sur les derniers matchs. Mais ce soir, on est tendre, naïf. Ce n’est pas la seule explication, mais on a des joueurs qui ne sont que des gamins. Quand tu fais rentrer Maxime Gonalons au milieu de terrain, avec Marvin Martin et Yohan Cabaye, ce sont des enfants. Des enfants, ils ne peuvent pas jouer comme des joueurs expérimentés. La jeunesse, au plus haut-niveau, ça a ses limites. Ce sont les joueurs à disposition en ce moment. Ce sera peut-être les mêmes qui joueront au mois de mai. Mais ce sera peut-être aussi d’autres joueurs. En récupérant les blessés, je pense qu’on sera meilleur… s’ils reviennent eux aussi à leur meilleur niveau. » Flingue-t-il ces joueurs ou veut il leur épargner certaines critiques ? A quelques mois de l'Euro, critiquer ouvertement de possible joueurs à appeler en sélection ne semble pas être de bonne augure. Il est toujours plus simple de dire que les absents auraient certainement fait mieux, mais « les absents ont toujours tort » comme l'on dit. Cependant, il semble que Blanc attende désespérément le retour de certains joueurs : Nasri, Diaby, Mèxes... « J'espère qu'on retrouvera les anciens à leur meilleur niveau et on va aussi récupérer quelques anciens après les blessures. »

 

Pour ce qui est de l'expérience, il peut toujours rappeler Nicolas Anelka, qui vient de purger ses 18 rencontres d'exclusion, ou encore Thierry Henry et Robert Pirès... Les joueurs aujourd'hui sélectionnés sont peut être les futur Deschamps, Trezeguet, Wiltord ou Barthez. Il faut bien rêver un peu ... Beaucoup d'entre eux connaissent leurs premières capes et émotions en Bleu. Ils devront franchir un pallier, la marche est haute. Certains sont en train de la franchir : Rami qui s'impose à Valence, Benzema qui ne cesse de progresser au Real Madrid, Loïc Remy qui montre l'étendu de son talent à l'OM ou en équipe de France. D'autres « déçoivent »...

Marvin Martin, héros lorsqu'il inscrivait deux buts lors de sa première sélection, il serait ce soir bon à jeter ? Le joueur, qui n'évolue qu'à Sochaux, n'en est qu'à l'aube de sa carrière. Bon lorsqu'il entre en cours de jeu, il l'est moins en temps que titulaire. Il est le parfait joker... Oui est alors ? Laissons lui le temps, ne lui en demandons pas trop, il est jeune et à encore le temps devant lui. Ne le grillons pas comme nous l'avons déjà fait avec d'autres « talents annoncés » (Meriem par exemple). S'il est bon en tant que joker, gardons le en temps que tel. Pour qu'il ait les épaules assez large pour être titulaire, il y a du temp, Zidane n'est pas devenu titulaire du jour au lendemain.

 

Le « Président » à aussi été déçu du jeu produit par son équipe. Après la victoire acquise mardi face aux États-Unis il espérait espérait voir un peu plus de mouvement et d’animation. « Quand on vient voir un match, on vient voir des buts, a lâché Laurent Blanc en conférence de presse. Quand on a un 0-0 avec très peu d’occasions, on s’ennuie un peu. Il faut le reconnaître. On n’a pas encore fait forcément les bons choix. ». Les bons choix … Laurent Blanc se pose-t-il lui aussi la question de savoir s'il a fait les « bons choix » ? Sélectionner Gonalons en lieu et place de Nasri, pourquoi pas. Mais qu'il ne vienne pas ensuite se plaindre du manque d'expérience des joueurs qu'il sélectionne. Nous sommes tous un peu sélectionneur dans l'âme, et nous sommes tous en mesure de lui proposer certains joueurs expérimentés : Cheyrou (OM), Mavuba (LOSC), Balmont (LOSC) pour ne citer qu'eux au poste de milieu.

Lors de son arrivée à la tête de l'équipe de France, beaucoup de supporters étaient confiant. Beaucoup comptaient sur lui pour tourner la page Knysna et en écrire une nouvelle, avec de nouveaux joueurs, une nouvelle communication, un nouveau jeu. Sur tous ces points là, on ne peut malheureusement pas dire que le sélectionneur ait réussit. Le spectacle n'est pas au rendez-vous, la communication n'est pas meilleure que celle de Raymond Domenech, et certains joueurs devenus indésirable après l'épisode sud-africain sont toujours sélectionné. Les voix de mécontentement commencent à se faire entendre. 

Encore une preuve que cette équipe ne fait pas « rêver » : ce soir, le Stade de France ne comptait que 50 000 spectateurs, et ce, même en ayant offert des places. Et que dire de l'ambiance dans les tribunes … Ce Stade de France qui a connu ses plus belles heures un soir de 12 juillet 1998 sonne désormais creux. Seul un son de corne de brume résonne dans le stade et nous assourdie pendant 90 minutes. Les personnes qui se déplacent ne sont que des spectateurs, et non des supporters. A moins que les supporters d'antan n'aient plus envie de supporter cette triste équipe de France. Après tout, le spectacle n'étant pas au rendez-vous, les joueurs n'ont ils pas le public qu'ils méritent ? Mais cette ambiance morne ne se voit qu'au Stade de France... C'est peut-être aussi car l'équipe de France ne joue qu'au Stade de France... La FFF ne devrait elle pas réfléchir à délocaliser les rencontres de la sélection ? Un match en Province est toujours une fête et assure aussi que la rencontre se jouera à guichet fermé. Pour exemple ce soir, pourquoi ne pas avoir joué cette rencontre au Stade Bollaërt de Lens ? Peut-être à cause du fait que la FFF s'est engagée avec le Stade de France pour jouer un minimum de rencontres dans l'enceinte de Saint-Denis. Pauvres provinciaux qui ne doivent se contenter que d'un ou deux match par an et pour voir jouer le Chili ou le Costa Rica ...

F.L.

Publié dans Equipe de France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article