C'est la même chanson ...

Publié le par 90minutes.over-blog.fr

Deuxième match amical de la France et un bilan plus que mitigé. Si vendredi dernier les hommes de Laurent Blanc avaient su trouver la faille par Loïc Remy pour tromper les Américains, cette fois ci, pas de sauveur pour offrir une victoire sur la Belgique. L'équipe dirigée par Laurent Blanc finit son année 2011 avec un match nul 0-0.

C'est la même chanson...

Dix-sept matches que la France n'a pas connu la défaite... il faudra se contenter de cette seule statistique pour être satisfait, car dans le jeu, que c'est dur. Une fois encore, les Bleus nous ont offert un triste spectacle. A l'image de l'ambiance des tribunes qui n'ont comptées que 50 000 spectateurs (sur 80 000 possible) les joueurs sur le terrain n'ont pas fait le spectacle. C'était pourtant bien parti lors des premières minutes de la rencontre. Les Français tentent d'apporter du mouvement. Ils essayent de jouer à une touche de balle, de combiner en triangle. Les Belges répondent physiquement. Et pour cause, au milieu de terrain, Fellaini, Witsel, Simons semblent plus solide que Cabaye et Martin. Seul Mvila semble répondre au défi physique. La première tentative dangereuse sera belge (16e). Van Buyten rate de peu le cadre sur un corner. Le defenseur du Bayern Münich, premier poteau, voit sa tête échouer dans le petit filet d'Hugo Lloris.

La réponse française se fera à la 28e minute par une frappe de Franck Ribery que Courtois arrêtera sereinement. Mvila sera remplacé par Gonalons après s'être blessé sur un duel aérien. Lors de la seconde période, il n'y aura pas grand chose à se mettre sous la dent. Les belges défendent bien et bloquent les Français. Les rares occasions sont le fruit de frappes lointaines. Maxime Gonalons (48e) tente sa chance des 25 metres, pied gauche. Sa frappe passe juste au dessus de la barre transversale du gardien de l'Atletico Madrid. Autre occasion, celle de Cabaye (58e), qui frappe des 20m. Son tir passe prés du cadre mais Courtois avait bien suivit. Deux minutes plus tard, c'est Marouane Fellaini qui se distingue. Le joueur d'Everton s’emmène le ballon de la tete dans la surface de réparation et frappe de volée. Son tir du gauche trouve le petit filet du portier de l'OL. Face au physique belge, les Français semblent alors subir mais parviennent à gagner les duels aériens. Dès lors, se sont les Belges qui se montrent plus « dangereux ». Les frappes de Varmaelen, Mirallas ne mettront pas en grand danger Lloris.

C'était là le dernier match de l'année 2011 pour l’équipe de France. Commencée par une victoire face au Brésil (1-0) rare ont été les matches convaincant,. Et à maintenant huit mois du Championnat d'Europe des Nations, on peut commencer à se poser quelques questions sur le réel potentiel de cette équipe. On attendait beaucoup d'un Marvin Martin qui à chaque fois qu'il est entré en cours de jeu apportait quelque chose. Titulaire, il n'a pas été aussi flamboyant, aussi décisif. Lui qui créé des décalages, joue vers l'attaque, a fait l'inverse, jouant beaucoup en retrait. Mvila était très présent dans le jeu jusqu'à sa sortie, mais une nouvelle fois, il récupérait le ballon au niveau de ses défenseurs. S'il y a bien un joueur qui ne fait pas l'unanimité dans la vox populi, c'est bien Franck Ribery. Kaizer au Bayern, il ne parvient plus a briller lorsqu'il porte le maillot floqué du coq. Mais a-t-il seulement briller un jour hormis lors de France-Espagne en Coupe du Monde 2006 ? Ribery ne semble pas être un joueur indispensable même si ce soir il a était moins pire qu'à l'habitude. Mais qui pour prendre sa place ? Malouda semble n'être l'ombre que de lui même (oui oui, il a bien joué …) et Menez paraît inconstant. Si « Ribery et Malouda n'ont pas le monopole du milieu gauche » (cf : Laurent Blanc) il sont pourtant rare les joueurs pouvant prétendre à leur prendre la place. Les seules satisfaction sont Remy et Benzema qui semblent tirer l'Equipe vers le haut.

Le prochain match des Bleus aura lieu à Gelsinkirchen, face à l'Allemagne, qui à vaincue ce soir les Pays-Bas 3-0. Se sera là un vrai test à quelques mois de l'Euro, et face à un favori désigné. Les Bleus auront l'occasion avec cette rencontre (jamais amicale) de se mettre dans l'ambiance de l'Euro, eux qui seront dans le chapeau 4 et qui pourrait se retrouver dans une poule deja désignée de « poule de la mort » avec l'Espagne, l'Allemagne et le Portugal....

F.L.

Publié dans Equipe de France

Commenter cet article